L'édito de la présidente

« Vieillir est la chose la plus naturelle au monde, c’est la manière dont nous vieillissons qui change et évolue dans le temps et d’une personne à l’autre. La Fondation AGES s’emploie à rendre la longévité - l’Organisation mondiale de la Santé promeut la décennie 2020-2030 comme la première qui permet de vieillir en bonne santé - un bienfait pour chacun et pour la société, à promouvoir les initiatives qui offrent de la vie aux années et aux ainés !

Ainsi les projets que nous soutenons apportent sécurité, bien-être, chaleur, dignité, pour les personnes âgées, un second souffle pour leur entourage aidant et une reconnaissance pour les femmes et les hommes qui ont fait de cet accompagnement leur métier.

Ce qui est important aujourd’hui n’est pas tant notre âge que notre vie, comment nous nous déplaçons, où nous vivons, ce que nous aimons, quel sport nous faisons, nos activités dans notre quartier, notre village ou notre ville, nos désirs, nos choix. Les personnes âgées sont pleinement actrices de leur vie et citoyens avant tout. C’est à leur parole, à leurs avis, que la Fondation entend accorder toute la place, la première place.

C’est aussi un certain regard sur la vieillesse que la Fondation promeut dès que possible dans le quotidien de chacun, sur l’espace public, un regard respectueux, joyeux, bienveillant, solidaire.

Ainsi la vieillesse sera une chance pour chacun d’entre nous et pour la société toute entière. »

Lire la tribune sur Libération

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies vous proposant des contenus adaptés et améliorant votre navigation. En savoir plus / paramétrer les cookies